L’Isolation thermique extérieure est une technique d’isolation ayant pour objectif de créer une enveloppe thermique autour de votre maison, pour diminuer les transferts de chaleur et réaliser ainsi des économies d’énergie. Après le toit, les murs extérieurs sont la seconde source de déperdition de chaleur dans les logements. C’est ici que se produisent 20 à 25 % des pertes thermiques (source : Ademe). L’isolation thermique des murs par l’extérieur (ITE) réduit donc sensiblement ce phénomène. Comparé aux autres techniques d’isolation, elle se révèle très efficace thermiquement et préserve votre surface habitable. En rénovation, cette technique présente encore d’autres avantages car les travaux peuvent être envisagés lors du renouvellement de la façade, sans modifier la surface habitable et sans déménager les occupants.

Isolation thermique extérieure

Comment savoir si ma maison est bien isolée ?

Il est souvent bien difficile de savoir si son logement est bien isolé ou non. Certains signes peuvent vous mettre la puce à l’oreille :

✔Vous ressentez des courants d’air à certains endroits de l’habitat

✔Malgré un chauffage performant, vous avez froid l’hiver

✔La sensation d’humidité ou la présence de marques suspectes (moisissures, dégradation)

✔Les écarts de température sont importants d’une pièce à l’autre

✔Vous sentez, autour des ouvertures (portes et fenêtre) de l’air froid

Dans le doute, un bilan thermique pourra être envisagé. Il vous permettra surtout de déterminer les priorités en matière d’isolation.

Besoin de parler à un conseiller expert en rénovation ?

 

Notre assistance téléphonique est disponible du lundi au vendredi de 9h à 18h au 09 86 87 30 01.

 

Isoler les murs par l’extérieur : les avantages ?

Un manteau protecteur

La technique de l’ITE consiste à envelopper votre maison d’une couche totalement hermétique. Cette « seconde peau » limite durablement la consommation d’énergie. À la clé, une amélioration des performances thermiques comme acoustiques.

La surface habitable préservée

Contrairement à l’isolation par l’intérieur (ou ITI), l’ITE ne grignote pas les mètres carrés. La surface habitable est ainsi préservée. Un avantage majeur, notamment pour les plus petits logements.

Un chantier peu invasif

Autre atout, cette rénovation énergétique s’effectue uniquement à l’extérieur. Dès lors, les pièces intérieures ne sont pas condamnées pendant le chantier.

Une seconde jeunesse pour la façade, valorise votre maison

Cette opération est aussi l’occasion de changer l’aspect esthétique de votre habitat. Selon la technique choisie, vos murs profitent en effet d’un nouveau bardage ou d’un nouvel enduit de ravalement. Une transformation physique qui valorise votre maison.

Quelques chiffres selon l’Agence Nationale de l’Habitat

1800€ , c’est la facture annuelle moyenne de chauffage des ménages français, selon le magazine 60 Millions de consommateurs. L’Anah précise que la rénovation des murs par l’extérieur permet de réduire cette consommation en énergie à hauteur de 25 %, soit une baisse moyenne de 450 € par an !

Demandez le calcul de vos droits dès maintenant !

Isolation thermique des murs par l'extérieur

Quelles sont les différentes méthodes d’isolation extérieure ?

L’isolation thermique extérieure sous enduit

Cette technique consiste à coller ou visser sur la façade de gros panneaux isolants (pose collée ou calée-chevillée), recouverts d’un sous-enduit qui renforce le mur, grâce à une armature en fibre de verre par exemple. Puis on applique un enduit de finition, qui donne à l’ensemble l’aspect et la couleur finaux.

Solution d’ITE la plus courante, l’isolation sous enduit est largement personnalisable en matière de coloris. Un atout si vous vivez en zone protégée où les règles d’urbanisme sont très strictes. De plus, ces travaux sont plus économiques que l’isolation sous bardage. Toutefois, ils ne sont possibles que si la façade est suffisamment saine et en bon état ; l’isolation thermique extérieure sous enduit est déconseillée lorsque les murs sont abîmés, humides ou fissurés : il faudra alors traiter les murs au préalable de l’ITE.

L’isolation thermique extérieure sous bardage

L’isolation thermique extérieure peut également se faire via la pose d’un nouveau bardage. Cette technique consiste à fixer aux murs une ossature métallique, sur laquelle sont vissés des panneaux isolants. Un bardage en PVC, composite, aluminium ou bois vient ensuite recouvrir le tout.

L’isolation sous bardage est à privilégier si les façades sont abîmées, irrégulières ou dégradées par l’humidité (prévoir tout de même un traitement contre l’humidité pour ne pas dégrader l’isolant, car un isolant humide favorise les ponts thermiques). L’ossature métallique s’adapte en effet à toutes les surfaces, et peut même corriger certains défauts présents.

Inconvénient : cette technique est plus complexe à mettre en œuvre, et donc généralement plus chère que l’isolation sous enduit. De plus, elle change radicalement l’aspect esthétique de la façade, ce qui rend indispensable l’obtention d’un permis de construire. Dans certaines zones protégées, cette rénovation peut être refusée.

L’isolation thermique par l’extérieur partielle

Moins chère que l’isolation thermique extérieure intégrale de l’enveloppe du bâtiment, une rénovation partielle des murs extérieurs est également possible. Pour un maximum d’efficacité, ciblez en priorité les murs les plus exposés au froid, notamment plein nord. Cette technique n’est toutefois pas aussi performante qu’une isolation complète, puisqu’elle n’agit pas sur tous les ponts thermiques.

Vous souhaitez vous renseigner et être accompagné ?

 

Action Rénov Habitat fait partie du réseau « ENGAGÉ POUR FAIRE », réalise pour vous gratuitement votre DPE et vous conseille sur les travaux de rénovation énergétique pour faire des économies d’énergie.

Bénéficiez d’un accompagnement administratif 100% pris en charge de la constitution de votre dossier à la réalisation de vos travaux. Appelez nous dès maintenant au 09 86 87 30 01.

 

Isolation des murs extérieur

Quelles sont les aides pour l’isolation extérieure thermique des murs ?

Afin de réduire le montant de ces travaux, différentes aides ont été mises en place :

MaPrimeRénov’. Pour l’ITE, l’aide est comprise entre 15 et 75 € du m2 selon vos revenus dans la limite de 100 m2 de murs isolés.

Prime CEE. Le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie est financé par les grands fournisseurs de gaz, fioul domestique, carburants, électricité, chaleur ou froid. Selon votre système de chauffage actuel et vos revenus vous pouvez bénéficiez de 12€ à 48€ du m2 déplafonné cumulable avec MaPrimeRénov’.

La TVA au taux réduit de 5,5 %. Une taxe directement calculée sur le montant du devis HT.

Leur obtention implique le respect de plusieurs critères techniques, notamment le recours à un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Isolation des murs extérieur